Semaine de la Continence Urinaire

du 20 au 26 mars 2017

Pour cette nouvelle semaine française de la continence urinaire, qui se tiendra du 20 au 26 mars 2017, l’AFU a décidé d’axer la communication sur un message : la couche n’est pas une fatalité. « J’ai été assez choqué par les spots TV des fabricants de protections urinaires, qui laissent entendre que la couche est la panacée », explique Christian Castagnola, vice-président de l’AFU en charge de la communication. « Certains patients ne peuvent pas se passer de protections urinaires, et c’est très bien qu’il y ait des améliorations techniques, mais c’est une solution de dernier recours, qui coûte cher et n’est hélas pas ou très peu remboursée. »

Dans la lignée de la vidéo Une personne sur vingt diffusée l’année dernière, l’AFU a réalisé cette année une nouvelle vidéo grand public destinée à informer les patients à propos des solutions alternatives aux protections urinaires, sur un ton décalé propre à dédramatiser le sujet. Car l’incontinence urinaire est encore trop souvent un tabou. « Les patients attendent longtemps pour venir consulter, et l’on entend fréquemment : "si j’avais su, je serais venu plus tôt" », rapporte Christian Castagnola. « Il faut montrer aux patients que l’incontinence n’est pas une fatalité et que les urologues ont l’expertise pour proposer des solutions adaptées à chaque type d’incontinence. »

Un dossier de presse, coordonné par le Dr Loïc le Normand, responsable du Curopf, est disponible pour informer sur les différents mécanismes de l’incontinence et les options thérapeutiques. Et comme on ne change pas une formule qui gagne, un chat Facebook sera organisé pour instaurer le dialogue avec les patients. Initiée l’année dernière, l’opération avait permis de traiter une cinquantaine de questions sur la page Facebook Urofrance.

Le 23 mars, une équipe de sept experts de l’AFU passera donc la journée (de 9 à 17 heures) à répondre aux interrogations des internautes sur les troubles urinaires. La matinée sera plus particulièrement dédiée à l’incontinence d’origine neurologique, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Spina Bifida et la filière de santé maladies rares (FSMR) Neurosphinx. « Ce n’est pas une consultation en ligne, mais il s’agit d’expliquer les pathologies et d’orienter au besoin vers des spécialistes », précise Christian Castagnola, qui rappelle que l’incontinence urinaire touche 3,5 millions de personnes en France. « Il y a un vrai besoin d’information sur cette question. »

A propos de l’AFU

L’Association Française d’Urologie est une société savante représentant plus de 80% des urologues exerçant en France (soit 1 133 médecins). Médecin et chirurgien, l’urologue prend en charge l’ensemble des pathologies touchant l’appareil urinaire de la femme et de l’homme (cancérologie, incontinence urinaire, troubles mictionnels, calculs urinaires, insuffisance rénale et greffe), ainsi que celles touchant l’appareil génital de l’homme.

L’AFU est un acteur de la recherche et de l’évaluation en urologie. Elle diffuse les bonnes pratiques aux urologues afin d’apporter les meilleurs soins aux patients.

Communiqués de presse et vidéos

Contact

LauMa communication
Laurent Mignon - Marion Fichet
6 rue Beauregard 75002 PARIS
01 73 03 05 20
contact@lauma-communication.com

Historique