Les nouvelles fiches d’information patient : de nombreuses nouveautés !

19 juillet 2019

L’Association Française d’Urologie (AFU) a réalisé des mises à jour de ses fiches informations patients, permettant à ces derniers d’être toujours au centre de l’innovation et des nouvelles données scientifiques. Interview avec le responsable communication du bureau de l’AFU, le Dr Christian Castagnola (Mougins). 

Lors d’une consultation, le patient peut être troublé par l’annonce d’une maladie ou d’une chirurgie à programmer, et ainsi manquer ou ne pas retenir un nombre d’informations conséquent. Les fiches d’information sont un véritable plus pour, et le chirurgien, et son patient, car elles permettent de résumer l’ensemble des données essentielles à une intervention ou une maladie. Le patient peut ainsi avoir tout le temps de relire ces fiches, à tête reposée, et préparer d’éventuelles questions en vue de l’opération ou de la prochaine consultation. 

La dernière mise à jour datait de 2012

Les mises à jour ont débuté en octobre dernier, regroupant l’ensemble des membres du conseil d’administration de l’AFU, et après un processus de plusieurs mois, ont finalement vu le jour. 
Six ans après leur dernière actualisation. « Après écriture, un comité de pilotage, composé des Pr Xavier Gamé, Dr Thierry Piéchaud, et Dr Didier Legeais, ont permis de normaliser ces fiches, sur un plan unique. Les schémas ont également été réalisés par un dessinateur, afin d’avoir une harmonie de l’ensemble. »
Ces fiches comportent des nouveautés, avec à la fois des informations sur les traitements et les suites d’opérations. Le descriptif de l’intervention, le « pourquoi » de cette même intervention, mais également les alternatives et la technique chirurgicale sont décrits. Les complications de cette intervention sont aussi précisées, afin que le patient soit averti de toute éventualité. 

Une fiche à double volet d’information et de caractère médico-légal

Ajouté à ces fiches d’information, le consentement fait désormais partie de l’ensemble, ainsi que la mention de la personne de confiance (première personne à informer en cas de problèmes au moment ou après l’intervention). « Cette nouveauté permet ainsi d’avoir, lors d’une même consultation, en un seul mouvement, l’information du patient, suivi de son consentement éclairé et désignation de la personne de confiance » souligne ainsi le Dr Christian Castagnola. « C’est toujours le rôle de l’urologue de fournir la fiche d’information, mais on pourra désormais faire signer le consentement éclairé et la personne de confiance au cours d’une seule et même consultation, c’est un gain de temps pour le praticien, mais également une aide au dialogue avec les patients, pour une meilleure prise en charge ». 

Au total, 177 fiches sont disponibles dont 10 nouvelles, notamment sur la chirurgie robotique.