La téléconsultation enfin possible

08 décembre 2018

Les tarifs de téléconsultation et de télé expertise ont été définis en juin 2018. Depuis le 15 septembre, les médecins peuvent proposer à leurs patients une consultation à distance remboursable par l’Assurance maladie. Cela devrait faciliter l’accès aux soins et réduire les délais d’accès à un spécialiste, notamment dans les zones à faible densité médicale.

On distingue la téléconsultation de la télé expertise. L’une consiste à voir son médecin à distance via des moyens de communication digitale, l’autre représente pour un professionnel de santé, la possibilité de solliciter l’avis d’un confrère en vue d’une meilleure prise en charge du patient. La télé expertise est conditionnée à l’utilisation par le praticien, d’une messagerie sécurisée et à l’accord préalable du patient. Dès février 2019, la télé expertise concernera les patients atteints d’affections de longue durée, de maladies rares, résident en EHPAD ou en institution médico-sociale ou encore dans des zones à faible densité médicale. Les détenus bénéficieront également du système de télé expertise qui sera étendu à l’ensemble de la population en 2020.

La télé consultation va permettre à un patient de voir son médecin, quelle que soit la spécialité, sans se déplacer ou en limitant les déplacements à un lieu de télé consultation proche si le médecin est géographiquement éloigné. Toutes les spécialités médicales sont concernées par la mise en place de la télé consultation. Sauf avis contraire du médecin qui souhaiterait un face à face dans une situation particulière, tous les rendez-vous médicaux peuvent se faire en télé consultation à la condition que le médecin connaisse son patient et l’ait déjà vu lors d’une consultation physique au cours des 12 derniers mois. La télé consultation s’inscrit dans le parcours de soins coordonné. Comme pour une consultation traditionnelle, un spécialiste ne sera donc télé consulté qu’après orientation du médecin traitant.

Les modalités de la télé consultation

D’un point de vue pratique, le patient ou son accompagnant (famille, ami, infirmier, médecin traitant…) doit disposer d’un ordinateur, d’une tablette ou d’un smartphone, équipés d’une webcam et connectés à internet. La connexion se fait via un site internet ou une application sécurisée. Hormis l’équipement, la date et l’heure de connexion qui sont envoyées au patient en amont, la téléconsultation se déroule comme une consultation traditionnelle, le patient ayant préalablement fait part de son consentement au médecin. Une ordonnance électronique peut être établie en fin de consultation pour prescrire des examens complémentaires ou la prise de médicaments. Comme pour toute consultation en cabinet, le praticien rédigera un compte rendu qui sera archivé dans le Dossier Médical Partagé (DMP) et transmis au médecin traitant. La prise en charge des dépenses de téléconsultation ne diffère pas des consultations en cabinet et le tarif est également le même : entre 23 € et 58,50 € selon la spécialité et le secteur d’exercice du médecin (secteur 1, secteur 2). Si le médecin traitant accompagne le patient lors d’une téléconsultation avec un spécialiste, il peut facturer sa consultation au tarif habituel en supplément de la consultation du spécialiste. La téléconsultation peut être réglée par chèque, virement bancaire ou paiement en ligne. La carte Vitale du patient ne peut en revanche être utilisée pour une téléconsultation. Pour assurer le remboursement de l’acte par l’Assurance maladie, le médecin traitant utilise les données préalablement enregistrées de son patient ou les communique en amont au spécialiste qui effectuera la téléconsultation.