La sexualité des seniors

29 janvier 2020

Le 113ème Congrès Français d'Urologie s'est déroulé du 20 au 23 novembre 2019, au Palais des Congrès de Paris. Organisé par l'Association Française d'Urologie (AFU), cet événement est l'occasion pour les professionnels de santé (urologues, infirmiers, kinésithérapeutes) d'aborder les sujets de recherches et les innovations liées au domaine de l'urologie. Pour cette édition, plusieurs sessions abordaient le thème de la sexualité, dans un contexte de changement et d'évolution. Zoom sur la sexualité des seniors, un sujet de moins en moins tabou.  

La mise sur le marché du Viagra® a ouvert une nouvelle ère dans le domaine de la sexualité. Si l'enquête Simon(1) démontrait qu'en 1970 environ 50 % des plus de 50 ans avaient eu des relations sexuelles au cours de cette année-là, des études actuelles ont mis en évidence des chiffres à la hausse. Entre 2005 et 2006, 9 seniors en couple sur 10 ont eu des relations sexuelles(2). Encore plus récent, le National Survey of Sexual Attitudes and Lifestyles (parution journal britannique Archives of Sexual Behavior) annonçait en 2015 que 54 % des hommes et 37 % des femmes de plus de 70 ans restaient actifs sexuellement (3)

Le Viagra® comme pilier de la sexualité
Selon le Dr Faix, médecin urologue à Montpellier et ancien responsable du comité d’Andrologie et de Médecine Sexuelle de l'AFU, l'arrivée de traitements contre les troubles de la fonction érectile (notamment le Viagra®) a modifié le discours lié à la sexualité des seniors. La parole s'est libérée du côté des patients et les hommes n'hésitent plus à aborder le sujet lorsqu'ils consultent. Pour répondre aux interrogations et aux besoins de leurs patients, les médecins ont dû se former pour assurer un accompagnement efficace des patients ou couples demandeurs, en attente de réponses, en matière de sexualité.
Le Dr Faix l'affirme : « La sexualité est un marqueur de bonne santé. Veiller au bien-être sexuel des seniors, c'est veiller à leur santé ». La médecine sexuelle n'est pourtant pas l'apanage des sexologues. « Elle est devenue pluridisciplinaire et fait intervenir l'urologue, le gynécologue, le médecin traitant, le gériatre et d'autres spécialistes qui suivent les patients atteints de maladies chroniques ». L'accompagnement dans le maintien d'une vie sexuelle épanouie des seniors est donc un enjeu médical.

Une nouvelle révolution sexuelle
On peut parler de révolution sexuelle, axant sur le fait que les mœurs sexuelles se sont modifiées et ont évolué avec les époques. En effet, la fréquence des rapports des seniors a augmenté, tandis que ces derniers restent actifs plus longtemps. Les pratiques sexuelles se sont diversifiées (sexe oral et autres formes de sexualité) et les modes de rencontre virtuels se sont démocratisés avec l'avènement d'internet au centre de la vie quotidienne. Les seniors se sont approprié ces nouveaux modes de communication qui leur permettent de rencontrer leur future moitié ou de vivre des relations libres et sans contraintes. 

Sources documentaires : 

  1. Nathalie Bajos et Michel Bozon. Les transformations de la vie sexuelle après cinquante ans : un vieillissement genré. Genre sexualité et société.
  2. Enquête contexte de la Sexualité en France (CSF) 2005-2006.
  3. National Survey of Sexual Attitudes and Lifestyles (Natsal). Archives of Sexual Behavior. London School of Hygiene & Tropical Medicine.