Infection urinaire chez la femme enceinte : la bactériurie

17 août 2020

La bactériurie asymptomatique est la présence de bactéries dans les urines en l’absence de signes cliniques d’infections urinaires. La bactériurie asymptomatique concerne 2 à 10% des femmes enceintes alors qu’elle atteint seulement 1 à 5% des femmes non enceintes.

Sans gravité en général, la bactériurie pendant la grossesse peut provoquer des complications. Elle peut évoluer vers une pyélonéphrite (infection bactérienne qui touche le rein) dans 20% des cas et entraîner un risque de complications périnatales. [1-2]
Le diagnostic de bactériurie s’effectue avec un examen cytobactériologique des urines, un ECBU, qui recherche la présence de germes dans les urines. Un dépistage est recommandé à partir du 4e mois de grossesse tous les mois par simple bandelette urinaire. De même, il est préconisé de réaliser un ECBU de contrôle 8-10 jours après le traitement par antibiotique dans le cas où la patiente est infectée, ainsi qu’un ECBU mensuel par la suite jusqu’à l’accouchement [2]

Quel est le traitement de la bactériurie chez la femme enceinte ?

Pour une meilleure tolérance par la mère et le fœtus, ce sont des antibiotiques avec un spectre étroit qui seront prescrits, c’est-à-dire des antibiotiques qui agissent seulement sur certains bacilles. Ils ne perturbent ainsi pas l’effet protecteur du microbiote intestinal en le préservant, et limitent l’apparition de résistances. 
Certains antibiotiques sont contre indiqués durant la grossesse ou pendant l’allaitement et en cas de doute le praticien peut se référer au référentiel des agents tératogène en libre accès (www.lecrat.fr).
Les effets indésirables de l’usage des antibiotiques chez la femme enceinte sont ceux décrits habituellement comme les troubles digestifs notamment. Les effets secondaires liés aux traitements antibiotiques étant limités, il convient de traiter la bactériurie asymptomatique afin de réduire le risque de pyélonéphrite [3]

Quelle est la durée de traitement ?

Le traitement proposé peut être constitué d’une seule prise (monodose) ou bien s’étendre sur 2 à 7 jours selon les cas. 
D’une manière générale, il n’a pas été démontré que les traitements en prise unique ou de durée courte sont aussi efficaces que les traitements prolongés [4]. Néanmoins une durée de traitement plus courte entraînerait moins d’effets secondaires [5-6].

Références

[1]    US Preventive Services Task Force, Owens DK, Davidson KW, Krist AH, Barry MJ, Cabana M, et al. Screening for Asymptomatic Bacteriuria in Adults: US Preventive Services Task Force Recommendation Statement. JAMA 2019.

[2]    Caron F, Galperine T, Flateau C, Azria R, Bonacorsi S, Bruyère F, et al. Practice guidelines for the management of adult community-acquired urinary tract infections. Med Mal Infect 2018.
[3]    Nicolle LE, Gupta K, Bradley SF, Colgan R, DeMuri GP, Drekonja D, et al. Clinical Practice Guideline for the Management of Asymptomatic Bacteriuria: 2019 Update by the Infectious Diseases Society of America. Clin Infect Dis Off Publ Infect Dis Soc Am 2019.

[4]    Widmer M, Lopez I, Gülmezoglu AM, Mignini L, Roganti A. Duration of treatment for asymptomatic bacteriuria during pregnancy. Cochrane Database Syst Rev 2015.

[5]    Bayrak O, Cimentepe E, Inegöl I, Atmaca AF, Duvan CI, Koç A, et al. Is single-dose fosfomycin trometamol a good alternative for asymptomatic bacteriuria in the second trimesterof pregnancy? Int Urogynecol J Pelvic Floor Dysfunct 2007.

[6]    Estebanez A, Pascual R, Gil V, Ortiz F, Santibáñez M, Pérez Barba C. Fosfomycin in a single dose versus a 7-day course of amoxicillin-clavulanate for the treatment of asymptomatic bacteriuria during pregnancy. Eur J Clin Microbiol Infect Dis Off Publ Eur Soc Clin Microbiol 2009.