Développement durable et urologie : l'AFU prend les devants

30 juin 2021

L’AFU et les laboratoires Pierre Fabre ont animé un colloque sur la place de la responsabilité environnementale et sociétale en urologie lors du dernier Congrès Français d’Urologie de novembre dernier.
Les blocs opératoires et notamment les gaz anesthésiques, non recyclés, constituent une source de pollution importante. Pour le Professeur Franck Bladou, administrateur et membre de la commission développement durable de l’AFU, l’empreinte carbone de la chirurgie doit être réduite.  Il précise : « la prise de conscience de l'impact carbone et de l’émission de gaz à effet de serre concerne l'hôpital et le bloc opératoire. L’AFU a pris les devants en créant la commission développement durable et en mettant en place des mesures. » 
L’AFU est en cours de réalisation d’un guide de l’urologue écoresponsable contenant des conseils et des recommandations de bonnes pratiques. Une charte et un label de développement durable vont être mis en place. Ceux-ci seront délivrés aux équipes qui œuvrent pour une démarche durable et équitable.

La démarche de développement durable dans les blocs opératoires va se déployer sur quatre plans :

  • la réduction et la gestion des déchets, 
  • les économies d’eau et d’énergie, 
  • la réduction des gaz à effet de serre,
  • le recyclage du matériel et du linge.