Semaine de la continence

19 mars 2018

Le dispositif de l’AFU pour la semaine de la continence

À l’occasion de la semaine de la continence, l’Association Française d’Urologie met en place un dispositif de communication à destination du grand public, notamment sur les réseaux sociaux. Cette année, il ciblera les femmes, toujours dans un effort pour lever le tabou de l’incontinence.

« Ne laissez pas les autres en parler à votre place ». La 15e semaine de la continence, organisée par l’AFU du 19 au 25 mars, sera une nouvelle occasion de sensibiliser sur les pathologies liées aux fuites urinaires, et sur les traitements qui existent. L’association se mobilise autour d’un dispositif d’échanges et d’informations, s’appuyant sur le réseau Facebook.

Car pour libérer la parole, rien de mieux que les réseaux sociaux, plus indirects qu’un tête-à-tête avec un médecin. Le jeudi 22 mars, l’AFU organise donc un live chat dédié à l’incontinence, sur sa page Facebook, durant lequel les experts médicaux de l’association répondront aux questions des internautes.

Une campagne vidéo de sensibilisation est diffusée sur les réseaux sociaux et le site de l’AFU, incitant les personnes à parler à leur médecin de l’incontinence. L’année dernière, pour la 14e édition de la semaine de la continence, la vidéo produite par l’AFU avait eu un franc succès : elle a été visionnée près de 130 000 fois.

Posez vos questions aux urologues

Les personnes intéressées sont invitées à envoyer leurs questions, leurs interrogations, dès maintenant, directement sur le réseau social, mais aussi via Twitter ou par mail. Les experts seront mobilisés toute la journée du 22 mars pour y répondre par écrit mais aussi en vidéo, toujours sur Facebook.

De 9h30 à 12h30, le live se fera en association avec NeuroSphinx, filière de santé maladies rares, qui participe à l’événement pour la seconde fois. Cette structure publique coordonne l’ensemble des acteurs de la prise en charge des malformations pelviennes et médullaires rares ayant pour conséquences des troubles sphinctériens. Les débats seront donc consacrés aux incontinences liées à ces maladies rares des voies urinaires.

Dans l’après-midi, les experts répondront à des questions plus fréquentes, sur les différentes formes d’incontinence urinaire, et cela jusqu’à 17h30.

La vidéo mise en avant

Ces réponses, plus d’autres, seront montées à l’issue de la journée et viendront enrichir une base de vidéos validées par les urologues, à laquelle les patients et le grand public pourront toujours se référer, même en dehors des évènements.

Cette année, l’AFU cible particulièrement les femmes. « Une étude parue en 2009 suggère que 7 à 9 millions de Françaises souffrent d’incontinence urinaire, et 50 % des femmes doivent y faire face, un jour ou l’autre dans leur vie », souligne Richard Mallet, trésorier-adjoint de l’AFU. « Et elles n’osent pas en parler ». Elles pourront le faire sur la page Facebook : rendez-vous ce jeudi 22 mars !