L’accréditation en équipe arrive à l’AFU

19 février 2018

L’accréditation en équipe arrive à l’AFU

Après les accréditations individuelles des médecins, l’OA AFU souhaite continuer à faire évoluer les pratiques en urologie en lançant les accréditations en équipe. L’objectif : continuer le travail entamé de manière individuelle et accentuer les efforts pour diminuer les risques liés aux interventions.

L'accréditation des médecins est un processus volontaire de gestion des risques médicaux en établissement de santé. Elle permet d’identifier et de réduire les risques associés aux soins, et contribue à améliorer la sécurité des patients. Elle fait partie des dispositifs mis en œuvre par la Haute autorité de Santé (HAS) afin de réduire le nombre d’évènements indésirables associés aux soins (EIAS) et d'en limiter les conséquences, au bénéfice de la sécurité du patient, en améliorant la qualité des pratiques professionnelles.

L’accréditation pour et par qui ?

L’accréditation concerne les médecins exerçant une spécialité ou une activité dite « à risques » en établissement de santé, à savoir les spécialités de gynécologie-obstétrique, d’anesthésie-réanimation, les spécialités interventionnelles et, bien entendu, la chirurgie.

Elle repose sur des programmes de spécialité, élaborés avec des organismes professionnels agréés par l’HAS pour l’accréditation (OA-Accréditation), dont l’AFU fait partie. Ces organismes élaborent le programme et évaluent l’engagement des médecins dans le dispositif d’accréditation.

Maintenant, et après dix ans de formation individuelle et d’évaluation des risques, l’HAS souhaite mettre l’accent sur les bonnes pratiques collectives. C’est ainsi que l’AFU, comme d’autres sociétés savantes, a décidé d’actualiser son référentiel pour inclure l’accréditation en équipe. L’Organisme agréé accréditation AFU (OA-AFU) a donc défini un cahier des charges de pratiques et de signalement en se basant sur les retours d’expérience.

L’équipe de soins au cœur de la diminution des risques

« L’équipe de soins apparaît aujourd’hui comme la pierre angulaire de la construction de la sécurité à l’hôpital », estime la HAS. Pour le cahier des charges 2018, l’OA-AFU en profite donc pour proposer aux médecins de s’inscrire par équipe médicale, afin de favoriser un travail sur les risques plus structuré, et plus global.

« C’est une nouvelle étape dans la démarche de diminution des risques. L’évolution va dans le sens d’un travail en équipe : on peut imaginer, pour la suite, la création d’équipes pluridisciplinaires et multi-professionnelles », se projette le Dr Stéphane Bart, gestionnaire de l’OA-AFU. « En urologie, elles pourraient par exemple se composer de chirurgiens et d’infirmiers de salle ».